PK MACHT FREI
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  NoctaeNoctae  

Partagez | 
 

 Evangile de Natch selon lui-même

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rarkque
Grand Inquisiteur de l'Ombre
avatar

Messages : 6237
Localisation : Dans ma saoulographie

Description RP
Race: Démon
Alignement: Abyssal
Guilde: Noctae/Nocta

MessageSujet: Evangile de Natch selon lui-même   Mar 6 Sep - 16:13

Un bruit sourd vient corrompre le silence du Chaos…anarchie de matière plus ou moins organique se mêlant au néant obscure et morbide. Ce bruit est l’echo de la création…un amas de chair difforme qui prend place dans ce vide hiérarchique et se cherche en une forme plus ou moins intègre…c’est le bruit de la naissance atemporel qui pourtant dégage un semblant d’énergie…la matière se cherche et la chimère se forme… le Chaos à choisit une apparence féline pour cette créature chimérique…la bête se lève alors et laisse apparaître un pelage à la gloire du désespoir et des griffes faisant appel à la chair…

La bête était née, mais toute forme de réflexion ou même plus basiquement de pensée, lui était inconnue, à ce moment précis, le néant qui l’entourait fût aboli une mystérieuse lance qui, tel un mirage apparu soudainement. C’était la lance du maîtres de ces « lieux » qui se manifestait en ces funestes instants. Au contact de l’acier, la bête fût dotée de sa raison d’être, elle reçu, pendant un cours instant par le biais de cette lance, la quintessence du mauvais, son corps en fût pris de convulsions, car bien qu’elle fût crée pour le mal et par le mal lui même, un tel concentré de haine aurait pu altérer la perfection de son enveloppe corporelle.

Debout, et dotée de sa raison d’être, il lui fallait trouver un moyen d’assouvir le besoin qu’éprouvaient ses griffes de mortifier de la chair, quelle qu’elle soit. Cependant, la bête était liée de façon atomique à l’univers qui l’avait enfanté…Elle scella alors un funeste pacte avec Vanilius, dieu des tourments de l’âme, et guide des morts vers l’au de-là pour pouvoir emprunter le chemin inverse, en échange d’un tribut morbide. En effet, pour accéder au monde des vivant elle devait, ironiquement, se voir imposer un sceau qui lui insufflerait alors le souffle de « vie » nécessaire à son intégrité corporelle dans cet empire. Vanilius lui imposa alors la marque, sur le torse.

***


Le passage en ce bas monde fût bref, j’atterris alors sur le continent d’Harroka, terre de mes « congénères », mon premier contact avec la vie fût justement avec l’un d’eux. Il s’affairait au travail des champs et portait toute son attention à la tâche, il ne m’entendit donc pas venir. M’approchant, je pus alors observer le spécimen de plus près, jauger la proie ; il était piètrement vêtu, et avait un pelage azuré, ses griffes, recourbées sur elles mêmes, ne semblaient pas avoir souvent servis...il répétait inlassablement le même geste, jetant le Sarony dans le panier situé à sa gauche. Avançant agilement, je me rendis compte que ce Shamaah n’était qu’un prolétaire, n’ayant reçu aucun enseignement du combat ; qu’importe, mon forfait n’en serait que plus simple ! D’un bond, mes griffes lui transpercèrent le cou, et l’hémorragie déclenchée eu raison de la proie.
Ce meurtre, était un meurtre à part. Il n’était ni rattaché à ma soif, ni à ma mission ; c’était là l’expression de ma curiosité envers le vivant. Car en fait ; la fin, était certaine.
Le relâchant par terre, j‘observai sa dépouille, avant de me jeter sur ces entrailles qui paraissaient si goûteuses…

Ainsi, mon existence se résumait à une errance, perpétuelle, rythmée d’assassinats périodiques. Quelques fois même, j’observais mes proies des heures durant, avant de mettre fin à leur supplice…Humains, démons et autres lycanthropes, je pus ainsi considérer ces créatures qui peuplaient Vesperae à leur juste valeur. Ils différaient de part leur apparence, mais je m’apperçu vite que la plupart de ces êtres insipides ne s’averraient utiles qu’une fois morts. Je croisai alors une de ces bêtes dans mon errance, elle était accompagnée de semblables. Me parant pour l’attaque, je pus les entendre parler d’un continent, au bout de cet horizon bleuté, qui était relié à Harroka par un navire régulier. Quelques cris étouffés plus tard, et c’en était fini ; je me délectai alors du sang, encore chaud, sur mes griffes en pensant à ce fameux continent. Ainsi, je décidai de le rejoindre par le prochain vaisseau viable.

La traversée fût monotone, la cale du navire, plongée dans l’obscurité, s’était avérée idéale…Le bateau tanguait, au gré des lames, me transportant dans une sorte de transe : j’allais enfin pouvoir fouler du pied cet empire inconnu.

_________________
Natch a écrit:
Avouez qu'elle est géniale, et n'oubliez pas de me dire que je suis un bg.

Hearts-Reaper a écrit:
un barbare full dext qui fonce sur tout le monde en gueulant "LEEROY", et en crevant dès que ça passe devant 2 adversaires, c'est pas serieux.

Manukee a écrit:
Sinon moi c'est Manukee, je joue pas à SO. Si t'as du mal avec le racisme, le sexisme, l'antisémitisme, le nazisme, l'homophobie, tu m'en parles, pour que je puisse tenir de tels propos de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Evangile de Natch selon lui-même
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le PM JEA, l'homme de l'annee selon Haiti En Marche
» Bilan de l'annee 1 de Preval II selon les medias
» Qui va gagner la coupe selon vous
» Selon ce qui se dit...
» Le parti Fanmi Lavalas vit du crime organise selon Stanley Lucas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Noctae :: Propagande & Manuel-
Sauter vers: